Yves Le Cozannet

              Géobiologue à plein temps depuis 2005

Membre de l’association Prosantel depuis sa création il y a plus de 10 ans.

Je recherche, détecte et corrige tous types de perturbations sur plan et sur site afin d’harmoniser le lieu, pour que les animaux et êtres humains s’y sentent bien.

Je travaille sous forme de contrat de suivi renouvelable annuellement afin de garantir un maximum de résultats.

Habite dans les Côtes d’Amor à Perros Guirec.

Travail sur toute la Bretagne, plutôt spécialisé sur le secteur agricole et occasionnellement avec des particuliers.

Joignable au 06.23.76.44.77 ou par mail à l’adresse suivante : coatrannou@gmail.com

 

Pour en savoir plus, lire les informations ci-dessous :

1)        Présentation de mon parcourt en agriculture : 1

2)        Mes premiers pas dans la géobiologie. 2

3)        Mon métier de géobiologue. 4

4)        Ma méthode de travaille. 4

1)   Présentation de mon parcourt en agriculture :

J’ai 58 ans, j’habite à Perros Guirec en Bretagne dans les Côtes-d’Armor.

Je tenais une ferme laitière que j’avais reprise après mes parents, Les vingt et une premières ont été très difficiles :

  • 7 maladies
  • Problèmes de mammites,
  • De boiteries,
  • D’avortements,
  • Performances médiocres
  • Mortalité, etc….

C’est suite aux conseils de mon vétérinaire qui me connaissant depuis plusieurs années et estimant que je travaillais bien, il m’a orienté vers la possibilité que si ça ne fonctionnait pas bien, ce fût peut-être dû à des perturbations électriques ou électromagnétiques provenant du lieu où je vivais avec ma famille ainsi que mes animaux.

Ayant déjà revu tous les autres critères qui auraient pu avoir une influence négative sur le troupeau. Il m’offrait cette dernière solution, il m’a donc orienté vers un premier géobiologue.

2)   Mes premiers pas dans la géobiologie

En 1998, après le passage du géobiologue, j’ai perçu de suite que j’étais sur la bonne voie, même si ce dernier n’avait pas tout résolu, car le lieu était très perturbé.

J’ai persisté et fais intervenir d’autres géobiologues. Certains sérieux, comme Jean Uguen, qui m’a initié par rapport à d’autres, plus exotiques et originales. Chacun apportant leurs connaissances et leurs perceptions. Ils m’ont tous permis d’acquérir des compétences dans la géobiologie et mettre en évidence que le métier de géobiologue n’est pas un métier évident et qu’il est nécessaire de pratiquer et de se remettre en question afin d’évoluer.

En une année je suis passé au niveau des résultats comptable de mauvais agriculteur à très bon agriculteur. Ma marge brute par litre de lait à tout simplement doublée. N’ayant rien changé sur les autres critères techniques, les mêmes bâtiments, les mêmes animaux, le même agriculteur.

Ces fameux résultats n’étaient imputables qu’au passage de la géobiologie sur mon élevage

J’ai décidé d’arrêter mon activité agricole en 2005 pour me consacrer totalement à la recherche et à la correction des différentes perturbations que l’on peut rencontrer sur le terrain.

3)   Mon métier de géobiologue

Aujourd’hui j’essaie de résoudre ces problèmes et je me suis plutôt spécialisé en élevage dans sa globalité, domaine que je connais relativement bien. Il m’arrive aussi de m’occuper des particuliers mais ça reste très rare, car les résultats sont moins mesurables.

Je fais partie du groupe Prosantel que je connais depuis le début, car Jean Uguen son cofondateur a été l’un des géobiologues à être intervenue sur ma ferme et a contribué à résoudre mes problèmes d’élevage.

Je trouve cette association très constructive, car cela permet de discuter et de comparer nos expériences des problèmes que l’on rencontre sur le terrain et d’avancer, avec des collègues qui font le même métier.

4)   Ma méthode de travail

Je ne démarche pas les fermes, je fonctionne aux bouches à oreilles. Mes clients parlent de moi à leurs voisins, amis, collègues et les personnes intéressées me contacte directement sur mon portable.

Après le premier contact téléphonique pendant lequel j’essaie d’avoir des renseignements sur la nature des soucis rencontrés par l’exploitant sur son élevage. ex : depuis quand il y a des problèmes ? Est-ce sur toutes les catégories d’animaux ? Est-ce seulement à certains endroits précis ? Quel est le comportement des bêtes ? etc.Une fois ces renseignements réunis je demande à la personne intéressée de me fournir un plan de masse de la maison et/ou de l’exploitation et d’identifier sur le plan.

  • Les tableaux électriques
  • Le puits artésien
  • Les transformateurs proches de la ferme…

Une fois le plan complété et reçu je fais une première détection de manière sensible (pendule) cette première étude est gratuite.

Puis je prends rendez-vous sur le terrain ou en général je confirme ce qui a été trouvé sur plan :

  • Veine d’eau
  • Faille tellurique
  • Zone de perturbation
  • Défauts d’isolement électrique

Etc.

Mon approche consiste à enlever une par une des nuisances et ainsi au terme de mon intervention avoir un lieu harmonisé et calme.

Je travaille en général par contrat de suivi d’un an. Cela permet d’intervenir rapidement en cas de détérioration de l’ambiance et de ne pas laisser l’exploitant dans une situation désagréable.

Je propose une autre prestation ponctuelle si les défauts ne sont qu’internes c’est-à-dire majoritairement dus à des problèmes électriques ou des défauts d’isolements que je trouve à l’aide d’appareil spécifiques (mégohmmètre).

Mon secteur géographique se limite à la Bretagne. Je travaille aux résultats, si lors de mes devis ceux-ci ne sont pas concluants, je rembourse une partie de la prestation, au prorata du temps écoulé.